Quelles sont les traditions du baptême ?

Si le baptême est apparu rapidement après l’avènement du christianisme, les traditions qui l’entourent aujourd’hui ne datent pas toutes de cette époque. Le choix du parrain et de la marraine fait partie des traditions les plus importantes et d’autres comme la médaille de baptême sont plus récentes. Voici tout ce que vous devez savoir.

 

Quelle est l’histoire du baptême ?

Comme la majorité des rites monothéistes, le baptême est une célébration tirée d’une tradition païenne : en Egypte Antique, on utilisait les eaux du Nil pour apporter de la force et favoriser la longévité. Lorsque la chrétienté s’est développée, le baptême avait pour but, non seulement de marquer l’entrée dans la vie chrétienne mais aussi de purifier l’âme et de la débarrasser de ses péchés. On plongeait la personne entièrement dans une source d’eau.

Aujourd’hui, les traditions ont un peu évolué puisque la cérémonie du baptême ne sert plus qu’à marquer l’entrée dans la vie chrétienne, surtout pour les bébés. On ne les plonge pas non plus dans de l’eau : à la place, une petite coupe d’eau est versée sur leur tête. Cette version du baptême est également valable pour les adultes.

 

Quel est le rôle du parrain et de la marraine ?

Faire baptiser son enfant nécessite de trouver au moins un parrain ou une marraine pour la cérémonie. Il n’est pas obligatoire d’en désigner deux mais la tradition veut que l’on prenne en compte les deux familles de l’enfant. Pour l’église catholique, leur rôle est clair : ils doivent accompagner l’enfant dans sa foi. Cela implique notamment de lui partager ses connaissances, répondre à ses questions, veiller à ce qu’il reçoive une éducation appropriée.

Contrairement à une croyance répandue, être parrain ou marraine n’a aucune conséquence sur la prise en charge matérielle de l’enfant en cas de décès des parents. C’est un tribunal qui décide du placement de l’enfant au sein de sa famille, sans que la désignation chrétienne n’intervienne dans le processus.

 

Pourquoi doit-on offrir une médaille de baptême ?

Une image contenant personne, jaune

Description générée automatiquement
Image : https://fr.arthusbertrand.com 

 

La médaille de baptême reste une tradition assez récente et aujourd’hui encore, il n’existe aucune obligation d’offrir un médaillon pour baptiser un enfant. Traditionnellement, le parrain et la marraine se chargent de trouver un bijou qui conviendra à l’enfant et les bijoutiers ont considérablement développé leurs collections au fil des années.

Aujourd’hui, parmi les modèles les plus populaires, on trouve notamment la médaille de la Vierge, notamment la Vierge à l’enfant et la médaille de Saint-Christophe. Vous pouvez toutefois trouver d’autres bijoux comme la médaille de colombe ou la médaille d’ange.

 

Peut-on offrir d’autres bijoux pour un baptême ?

La médaille de baptême n’est pas le seul bijou qui peut être offert à l’occasion de la cérémonie mais c’est celui qui est généralement réservé au parrain et à la marraine. Si vous êtes invité à un baptême et que vous souhaitez offrir un bijou, il est plutôt conseillé de se tourner vers d’autres modèles comme les bracelets et gourmettes. Si vous cherchez une gourmette pour un baptême, vous trouverez de nombreux modèles en bijouterie.

Pensez à faire personnaliser le bracelet pour en faire un bijou unique : vous pouvez vous renseigner auprès d’un bijoutier sur les possibilités de gravure. Attention, un bijou gravé ne peut généralement pas être repris.

Source: https://pxhere.com